banner

L’étonnant sauvetage d’un cheval dont seule la tête dépassait de la boue

Un cheval a été enterré dans une flaque de boue dans le quartier Sete de Setembro, Gaspar, Santa Catarina, sud du Brésil. Les actions des pompiers ne se limitent pas à la lutte contre les incendies ou au sauvetage d’animaux domestiques coincés dans un arbre. Ils peuvent même sauver des chevaux.

En effet, leur talent et leurs connaissances sont utiles non seulement lorsque des personnes sont en danger, mais aussi lorsqu’il s’agit d’animaux.
Ce n’est ainsi pas un hasard s’ils sont les premiers à arriver lors des sauvetages. Le cas d’un cheval enterré dans une marre de boue en est un bon exemple.

Lorsque des habitants ont vu l’animal en détresse, ils n’ont alors pas hésité à contacter les sauveteurs. Selon certaines informations, le corps des pompiers militaires s’est donc rendu sur place pour constater l’urgence. C’est ce qui s’est passé le 15 avril, date à laquelle les pompiers ont procédé au sauvetage de l’animal. Ils ont immédiatement constaté qu’il était impossible pour le cheval de sortir de la boue par ses propres moyens.
Comme le montrent les photos partagées du cheval, seules ses pattes avant émergeaient un peu de la boue. Le reste de son corps était donc englué dans la boue, il devenait ainsi urgent d’intervenir pour l’aider.

Heureusement, le cheval a réussi à s’en sortir sans plus de dommages, grâce au travail acharné des secouristes.
Pour le sortir de là, ils ont dû appliquer des techniques d’ancrage, en utilisant l’aide d’un autre cheval pour le tirer. Selon les pompiers, le cheval n’a pas été blessé et a été rendu à son propriétaire après ce sauvetage aussi difficile.

Quelques curiosités sur les chevaux. Si vous ne le saviez pas, le cheval est l’un des animaux, avec le chien, qui a toujours été le plus proche de l’homme. Une première curiosité concerne les oreilles du cheval et leur double fonction. En effet, en plus d’écouter, elles peuvent exprimer leur humeur.
Par ailleurs, les chevaux boivent entre 25 et 55 litres d’eau par jour. Beaucoup plus que nous, n’est-ce pas? Cette quantité varie bien sûr en fonction de la taille et du poids de l’équidé, de son activité et du lieu où il se trouve.

Оставьте комментарий